Quels frais de clôture peuvent être payés par le vendeur?

Plusieurs acheteurs (en particulier les acheteurs de première maison) n'ont pas les liquidités nécessaires pour la mise de fonds et les frais de clôture. Une façon de surmonter ce problème est que le vendeur paie une partie des frais de clôture. La contribution que le vendeur peut faire dépend du type de prêt hypothécaire.

Prêts conventionnels
Pour un prêt conventionnel, le vendeur ne peut payer que les frais non récurrents. C'est-à-dire qu'il ne peut payer ni l'assurance prêt hypothécaire ni l'assurance risque, ni aucun autre frais qui doit être payé à l'avance. La contribution du vendeur est limitée par le montant de la mise de fonds de l'acheteur. Si la mise de fonds de l'acheteur est de 10 %, le vendeur peut faire une contribution pouvant aller jusqu'à 6 %. Si la mise de fonds de l'acheteur est inférieure à 10 %, le vendeur peut faire une contribution maximum de 3 %.

Prêts de la VA
Pour un prêt de la VA, le vendeur peut payer tous les frais de clôture - dans le cas d'un prêt de la VA, l'acheteur n'a pas à verser de mise de fonds, ni à payer de frais de clôture. Un vendeur qui décide de payer les frais de clôture fixe souvent un maximum au montant qu'il est prêt à débourser.

Prêts de la FHA
Pour un prêt de la FHA, le vendeur ne peut payer que les frais non récurrents. L'acheteur doit toutefois investir un minimum de 3 % dans la propriété, que ce soit pour la mise de fonds, pour une partie des frais de clôture ou pour ce qui doit être payé à l'avance. Le 3 % peut provenir des avoirs de l'acheteur ou d'un cadeau d'un membre de sa famille.

 

Demander au vendeur de payer en tout ou en partie les frais de clôture

En général, les deux facteurs qui détermineront si le vendeur sera prêt à contribuer aux frais de clôture seront les conditions du marché et comment la requête lui est présentée.

À titre d'agent immobilier à votre service, je vais vous aider à préparer une offre d'achat qui sache résoudre l'équation entre les conditions du marché, un prix avantageux et une requête d'aide pour les frais de clôture. Par exemple, dans un marché qui avantage le vendeur, nous pourrions offrir un prix d'achat plus élevé en échange d'une aide pour couvrir les frais de clôture.

À retenir - Quand vous demandez au vendeur de payer en tout ou en partie vos frais de clôture, en pratique vous faites un emprunt pour les frais de clôture. C'est parce qu'une contribution du vendeur aux frais de clôture s'accompagne presque toujours d'un prix d'achat plus élevé. Et ce prix d'achat plus élevé nécessitera un prêt hypothécaire plus important.